Comment se créer la dépendance à la cigarette ?

Le processus de la dépendance à la cigarette est multiforme. Les personnes qui ont pris la décision d’arrêter de fumer et qui n’ont pas pu tenir leur promesse, sont si nombreuses qu’on ne les compte plus. Le tabagisme n’est malheureusement pas une simple mauvaise habitude. Il s’agit d’une dépendance qui s’installe au fil du temps et dont il est malaisé de se défaire.

Qu’est-ce que la dépendance à la cigarette ?

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la dépendance comme l’utilisation répétée d’une substance psychoactive. La dépendance est caractérisée par la quête compulsive et l’abus d’une drogue, en dépit de ses conséquences négatives sur la santé. La plupart des fumeurs sont conscients de la nocivité du tabac et expriment le désir de réduire sa consommation ou de cesser de l’utiliser. Les statistiques indiquent que 35 millions de fumeurs prennent chaque année la décision de cesser de fumer. Malheureusement, plus de 85 % de ces personnes rechute, la plupart au bout de seulement une semaine.

Substances responsables de la dépendance au tabac

La nicotine est la principale substance chimique qui crée la dépendance au tabac. La nicotine est très addictive lorsqu’elle est administrée par inhalation. Une fois dans les poumons, la nicotine contenue dans la fumée est rapidement libérée dans le sang et elle atteint le cerveau en quelques secondes. Dans le cerveau, la nicotine stimule la production de neurotransmetteurs, substances aidant à la régulation de l’humeur et du comportement. L’un de ces neurotransmetteurs, la dopamine, provoque l’amélioration de l’humeur et augmente le sentiment de plaisir. Cependant, ces effets se dissipent rapidement ; ce qui conduit le fumeur à accroître sa dose en vue de maintenir les effets agréables de la drogue.

La dépendance à la cigarette peut se traiter

Facteurs de risque de la dépendance à la cigarette

La dépendance à la cigarette est influencée par un certain nombre de facteurs, à savoir l’hérédité, l’influence des proches, l’âge, les maladies psychiques et la dépendance à l’alcool. La propension à fumer est partiellement héritée. Egalement, les personnes ayant des fumeurs dans leur entourage sont plus susceptibles de développer une dépendance au tabac. La plupart des personnes commencent à fumer à l’adolescence. Plus on fume jeune, plus la dépendance s’aggrave à l’âge adulte. Les personnes souffrant de dépression et de schizophrénie développent facilement une dépendance à la cigarette, de même que les personnes alcooliques.

Des traitements médicaux peuvent aider à arrêter ou à diminuer sa consommation de cigarettes, comme par exemple Champix et Zyban.

Pourquoi est-il si difficile de se défaire de la dépendance au tabac ?

La difficulté à quitter le tabac provient essentiellement des symptômes liés au sevrage. Les symptômes du sevrage à la nicotine incluent l’irritabilité, l’avidité, la dépression, l’anxiété, les déficits cognitifs, des troubles du sommeil et de l’attention, ainsi que la boulimie. Ces symptômes peuvent survenir dans les heures qui suivent la dernière cigarette et conduire le fumeur à prendre une autre cigarette.

Les symptômes les plus aigus disparaissent généralement au bout de quelques semaines, mais ils peuvent persister plusieurs mois chez certains individus. Quoique ces symptômes soient intimement liés aux propriétés pharmacologiques de la nicotine, certains facteurs peuvent grandement influer sur leur sévérité. Chez certaines personnes, l’odeur et la vue d’une cigarette sont associées au plaisir. Leur absence peut rendre le sevrage très difficile à supporter.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments