Qu’est-ce qu’une crise d’asthme ?

L’asthme est une inflammation et une obstruction des bronches (passages permettant à l’air d’entrer et de sortir des poumons). Lors d’une crise d’asthme, les muscles qui entourent les bronches se contractent et rétrécissent les passages d’air. La respiration devient donc extrêmement difficile. D’autres symptômes comme des sifflements dans la respiration et des bruits rauques dans la poitrine peuvent survenir.

La durée de la crise peut varier, en fonction de la cause et de la durée d’inflammation des voies respiratoires. Les épisodes bénins peuvent ne durer que quelques minutes; alors que les plus graves peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours. Les attaques légères peuvent disparaître spontanément ou nécessiter des médicaments, généralement un inhalateur à action rapide. Les crises plus graves ne peuvent être jugulées qu’avec un traitement approprié.

Causes de la crise d’asthme

Une crise d’asthme peut être déclenchée par une multitude de facteurs. Les causes les plus courantes sont l’exposition à des allergènes tels que le pollen des arbres ou des mauvaises herbes, les acariens, les blattes ou les squames d’animaux. D’autres facteurs déclencheurs courants sont les polluants comme la fumée, les émanations chimiques et les odeurs fortes comme certains parfums. Certaines maladies, en particulier la grippe, la sinusite ou certaines infections des voies respiratoires supérieures peuvent également déclencher une crise d’asthme. Il en est de même pour les exercices physiques intenses, les conditions météorologiques extrêmes et les émotions fortes qui affectent le rythme respiratoire.

Que faire face à une crise d’asthme ?

Une crise d'asthme ?

La première chose à faire est d’aider la personne à garder son calme et à respirer lentement et profondément. Il faudra ensuite aider le patient à utiliser son inhalateur afin de calmer la crise. Le patient devra s’asseoir après dans une position confortable. Si les symptômes ne s’améliorent pas ou s’aggravent le patient devra faire deux inhalation chaque deux minutes jusqu’à une limite de 10 inhalations. Si après ces gestes les symptômes persistent, il faudra immédiatement appeler les secours.

Comment prévenir les crises d’asthme ?

Si la gestion d’une crise d’asthme est importante, sa prévention l’est encore plus. Prévenir les crises d’asthme suppose qu’on ait une profonde maîtrise des facteurs déclencheurs. Aidé de son médecin traitant, le patient devra identifier tous les facteurs responsables du déclenchement des crises. Durant plusieurs semaines, celui-ci devra tenir un registre dans lequel il répertoriera tous les évènements et les paramètres qui l’incommodent. Cela inclura non seulement les allergènes, mais également les facteurs climatiques et les émotions.

Si certains facteurs sont faciles à déterminer, d’autres le sont moins. Parfois, il faut une association précise de certains facteurs pour induire une crise d’asthme. Une fois les facteurs déclencheurs identifiés, il faudra mettre au point un plan de prévention. Ce plan devra permettre au patient d’être actif sans déclencher de crises. Il devra également permettre au patient de faire du sport et des exercices physiques. Un bon plan de prévention devra permettre au patient de dormir convenablement et d’aller normalement au travail ou à l’école. Il devra lui permettre de réduire au strict minimum la médication associée à l’asthme.

Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à la Ventoline.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments