Tout savoir sur l’asthme du nourrisson

On appelle asthme du nourrisson, une maladie chronique du bébé dans laquelle les voies aériennes conduisant vers les poumons deviennent enflammées et entraînent des épisodes de difficultés respiratoires. L’affection est causée par une réaction immunitaire, qui découle elle-même d’une variété d’irritants et d’allergènes tels que la poussière, le pollen et les moisissures. Les polluants environnementaux comme la fumée du tabac peuvent également jouer un rôle dans le déclenchement de la maladie. En fait, il existe un lien très fort entre les allergies et l’asthme. Soixante pour cent des asthmatiques souffrent d’allergies, généralement du rhume des foins. D’ailleurs, les bébés souffrant d’allergies présentent un risque accru d’asthme. Les crises d’asthme peuvent aussi être provoquées par une infection des respiratoires supérieures et même par l’air froid.

Un épisode asthmatique se produit lorsque les voies aériennes sont exposées à des irritants, provoquant une réaction allergique qui les fait gonfler. La contrainte des voies respiratoires entraîne un sifflement à forte intensité lorsque la personne exhale. Chez les nourrissons, dont les voies respiratoires sont déjà très petites, il ne faut qu’un peu de gonflement pour rendre plus difficile la respiration. En conséquence, la respiration sifflante est fréquente avant l’âge de 1 an.

Asthme du nourrisson, une maladie en pleine progression

Bébé dans les bras de mamanL’asthme progresse chez les nourrissons. Les taux ont augmenté de 160% chez les enfants depuis 1980 et de 75% dans la population générale. C’est la maladie chronique la plus fréquente chez les enfants. Elle touche environ 5 millions d’enfants aux États-Unis, dont près de la moitié ont des symptômes avant l’âge de 1 an.

Nul ne sait exactement pourquoi les taux d’asthme augmentent, mais il pourrait s’agir d’une combinaison de plus de polluants environnementaux et l’exposition antérieure à un large éventail de déclencheurs d’allergie dans les aliments.

Certains experts pensent que les enfants passent trop de temps à l’intérieur et sont exposés à de plus en plus de poussière, de pollution de l’air et de fumée secondaire. Certains soupçonnent que les enfants ne sont pas exposés à suffisamment de maladies infantiles pour attirer l’attention de leur système immunitaire sur des bactéries et des virus.

Symptômes

Tous les enfants ne présentent pas les mêmes symptômes d’asthme et ces symptômes peuvent varier d’un épisode à l’autre chez le même enfant. Les signes et symptômes possibles de l’asthme chez les nourrissons comprennent de fréquents épisodes de toux, qui peuvent survenir pendant le jeu, la nuit, ou lorsque l’enfant rit ou pleure. Parfois certains enfants n’expérimentent qu’une ne toux chronique (qui peut être le seul symptôme). D’autres peuvent déployer moins d’énergie pendant le jeu ou expérimenter une respiration rapide (par intermittence). Certains enfants se plaignent d’une oppression thoracique, tandis que d’autres peuvent être sujets à une respiration sifflante. Certains bébés sont victimes d’une contraction involontaire des muscles du cou et de la poitrine. Parfois l’enfant peut avoir un sentiment de faiblesse ou de fatigue.

Facteurs de risque

De nombreux facteurs de risque influencent le développement de l’asthme chez l’enfant. Ceux-ci incluent les allergies nasales, y compris le rhume des foins ou l’eczéma. On a également l’hérédité et les infections respiratoires fréquentes. Un faible poids à la naissance et l’exposition à la fumée de tabac avant ou après la naissance peuvent également jouer un certain rôle. Avoir une origine ethnique noire ou portoricaine est aussi un facteur de risque. Les nourrissons élevés dans un environnement à faible revenu courent un plus grand risque de développer l’asthme.

Asthme du nourrisson : quels sont les traitements disponibles ?

BronchodilatateurLes nourrissons peuvent utiliser la plupart des médicaments utilisés pour les enfants plus âgés et les adultes. Le dosage est plus faible et la façon dont l’enfant le prend est également différente. Les médicaments inhalés agissent rapidement pour améliorer les symptômes et produisent peu d’effets secondaires.

Les médicaments utilisés pour traiter les symptômes de l’asthme chez les nourrissons et les tout-petits sont généralement administrés sous forme inhalée. Les nourrissons sont habituellement traités avec des médicaments sur ordonnance comme ventoline. Un inhalateur est une petite machine qui utilise de l’air sous pression pour créer une brume de médicament que le bébé respire à travers un petit masque. Les traitements par nébuliseurs prennent environ 10 minutes.

L’asthme est traité avec plusieurs médicaments différents. Les bronchodilatateurs comme ProAir, Proventil, Ventoline et Xopenex sont des médicaments à soulagement rapide qui ouvrent les voies aériennes tout de suite pour faciliter la respiration. Les médicaments de contrôle à long terme comme les corticostéroïdes inhalés (Flovent, Pulmicort, Asmanex, Q-var) ou les modificateurs du leucotriène (Singulair) sont utilisés pour calmer l’inflammation dans les voies respiratoires et maintenir les symptômes de l’asthme sous contrôle.

Beaucoup de personnes atteintes d’asthme, y compris les nourrissons et les tout-petits, reçoivent un mélange de médicaments, selon la gravité et la fréquence à laquelle ils présentent des symptômes. Travaillez avec le médecin de votre enfant pour élaborer un plan de gestion des soins contre l’asthme.

Comment gérer l’asthme du nourrisson ?

Asthme du nourrisson, quel traitement ?Quand un bébé ou un enfant en bas âge a une maladie chronique, les parents peuvent se sentir très stressés. Voici quelques conseils pratiques. Apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs de la maladie afin d’agir de façon préventive. Vous devez également connaître les signes et les symptômes typiques de l’asthme de votre bébé. Les parents devront ensuite élaborer un plan d’action avec le médecin traitant.

Assurez-vous que ce plan comporte une ligne de conduite à suivre si les symptômes de l’asthme s’aggravent. Vous devrez également comprendre quand votre enfant aura besoin de soins d’urgence. Le plan élaboré devra être suivi et mis en pratique tous les jours. Ne modifiez pas le plan avant de consulter votre fournisseur de soins de santé. Même si les symptômes s’estompent, respectez le plan jusqu’à ce que vous discutiez des changements avec le médecin.

Comment réduire les symptômes et les crises ?

Les allergènes comme les acariens, les animaux domestiques, les ravageurs, les moisissures et le pollen peuvent jouer un rôle dans l’asthme chez certains enfants. S’attacher à nettoyer correctement la maison peut aider à réduire le nombre de crise et à améliorer les symptômes. Les parents fumeurs devront s’engager à ne plus fumer dans la maison. En évitant tous ses facteurs vous apporterez une aide appréciable à votre nourrisson.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments