• Home

Cholestérol, tout savoir du bon comme le mauvais

Composant essentiel de l’organisme, le cholestérol est un lipide qui, en plus d’être produit en grande partie par le foie, est également apporté par l’alimentation. Il assure plusieurs fonctions dans le corps humain et s’avère, ainsi, indispensable au fonctionnement de l’organisme. Mais, son excès, plus précisément le surplus de sa version dite mauvaise, peut être à l’origine de pathologies cardiovasculaires.

Étymologiquement, le mot cholestérol provient des vocables grecs chole et stéreos qui signifient respectivement bile et solide. Il s’agit du solide de la bile. La substance ainsi dénommée est un lipide solide, une graisse qui appartient à la famille des stérols. C’est un composant structurel des membranes qui entourent les cellules. Il circule dans le sang et est utilisé par une panoplie de cellules de l’organisme.

Origines

La majeure partie du cholestérol, environ 80 %, est synthétisée par le foie, il est qualifié de sanguin, car il  circule dans le sang. Le foie le synthétise à partir des protéines, de la graisse et des lipides.

Une autre partie, estimée à 20 %, est d’origine alimentaire; c’est le cholestérol qui provient des aliments que nous mangeons. On trouve ce lipide dans certains aliments, d’origine animale, (œufs, volaille, viande, produits laitiers) consommés par l’être humain. Stocké dans le foie, ce lipide d’origine alimentaire circule éventuellement dans le sang après la digestion des aliments.

Fonctions

Burger géant et excès de choléstérolPour bien fonctionner, le corps a besoin d’une certaine quantité de cholestérol qui assure plusieurs fonctions utiles dans l’organisme. Il intervient significativement dans la vie cellulaire, notamment, dans la composition des membranes cellulaires et la stabilisation de celles-ci, tout en contribuant au maintien de leur structure.

Il est essentiel à la fabrication des cellules, mais également des hormones. Il contribue à la production des hormones, en l’occurrence, les hormones stéroïdiennes (cortisone, cortisol et aldostérone), les hormones ovariennes (progestérone, œstradiol, testostérone). Il est le précurseur des acides biliaires (impliqués dans la digestion) et constitue, par ailleurs, un ingrédient de la bile.

Il est également utile pour la synthèse du suc digestif et de la vitamine D à la surface de la peau. Aussi, le cholestérol intervient dans le processus de développement de certaines cellules du fœtus et dans la formation des synapses. Ainsi, le cholestérol joue un rôle important dans divers processus vitaux au niveau de l’organisme.

Le mauvais et le bon

Le cholestérol n’étant pas soluble dans le sang, il est transporté dans l’organisme par des protéines avec lesquelles il forme des complexes appelés les lipoprotéines. Ces dernières transportent ses molécules et se présentent sous forme de lipoprotéines de haute densité (ou HDL : High Density Lipoprotein) et de lipoprotéines de basse densité (ou LDL : Low Density Lipoprotein). Ces deux types de protéines spécifiques qui constituent deux modes de transport ou de circuit de distribution, déterminent, par ailleurs, le mauvais cholestérol (ou le C-LDL), et le bon cholestérol (ou le C-HDL).

Lucarne sur le mauvais cholestérol

Les lipoprotéines de faible densité renferment moins de protéines que de lipides dans le plasma. Ils transportent le cholestérol vers les différents organes et tissus. Ainsi, il l’amène du foie vers le reste de l’organisme. En excès dans le sang, le C-LDL s’accumule sur la paroi interne ou le revêtement des vaisseaux sanguins et forme une plaque.

Au fil du temps, la surface de ces dépôts de particules de C-LDL, appelés plaques, rétrécit les vaisseaux sanguins, se rompt et forme un caillot qui obstrue la circulation du sang, au point de provoquer un infarctus, un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une pathologie des artères coronaires. Le C-LDL est, ainsi, associé à un risque accru de pathologies cardiaques ou d’AVC. C’est pourquoi, il est qualité de mauvais, car il contient une quantité relativement élevée, susceptible de s’accumuler dans les parois artérielles, et d’être à l’origine de diverses pathologies ou même d’un décès brutal.

Ezetrol est notamment un anti-choléstérol qui a fait ses preuves, ainsi que les médicaments anti-choléstérol présentés ici.

Qu’en est-il du bon cholestérol ?

Surveiller votre alimentationLes lipoprotéines de haute densité ou cholestérol HLD (C-HLD) contiennent, au niveau du plasma, plus de protéines que de lipides. Ils acheminent l’excès de cholestérol dans le sang vers le foie au sein duquel il est détruit et évacué hors de l’organisme comme un déchet, soit sous forme de bile fabriqué par le foie, soit sous forme de coprostérol dans les matières fécales. En somme, le HLD récupère le cholestérol accumulé dans l’organisme et le ramène au niveau du foie où il sera détruit et excrété.

Ainsi, il entraîne le cholestérol en dehors de la circulation sanguine. Grandement bénéfique à l’organisme et permettant, ainsi, l’élimination du cholestérol en excès dans les cellules, le C-HLD est communément qualifié de bon. Il joue un rôle important lorsqu’il s’agit d’expulser le C-LDL de la paroi des vaisseaux sanguin.

Cette molécule de transport permet, ainsi, de réduire le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral en captant l’excès dans les vaisseaux sanguins. Ainsi, il permet également de prévenir le rétrécissement des artères.

Comprendre le taux de cholestérol

Le taux de cholestérol est déterminé par un test sanguin : le bilan lipidique ou l’Exploration d’Anomalie Lipidique (EAL). Le résultat indique non seulement la quantité, mais également le type présent dans le sang : le cholestérol total (CT), la version LDL (C-LDL), le type HDL (C-HDL) et les triglycérides.

  • Le taux de CT  : il est déterminé à partir des quantités de cholestérol LDL, de cholestérol HDL et de triglycérides dans le Le taux normal de CT est inférieur ou égal à 2,0 grammes par litre (g/l). Il s’avère élevé lorsqu’il est supérieur à 2,5 g/l.
  • Le taux de C-LDL est considéré comme étant normal lorsqu’il est inférieur à 1,60 g/l. Lorsque le taux de C-LDL ou mauvais cholestérol est exclusivement trop élevé, on parle alors d’une hypercholestérolémie qui est un trouble de la circulation du cholestérol en quantité élevée dans le sang.
  • Le taux de C-HDL: le bilan sanguin est normal quand le taux de C-HDL est supérieur à 0,4 g/l chez les hommes, et supérieur à 0,5 g/l chez les femmes. Le risque de développer une pathologie coronarienne est accru lorsque ce taux est inférieur à ces différentes valeurs. Un taux élevé est, généralement, associé à une diminution du risque de maladie du cœur et d’AVC.
  • Les triglycérides (TG): ce sont des graisses qui diffèrent du cholestérol ; elles sont également présentes dans l’organisme. Le taux normal de triglycérides est inférieur à 1,5 g/l. Un taux élevé indique un risque accru de développer des maladies cardio-vasculaires. L’hypertriglycéridémie est constatée lorsque ce taux de triglycérides est uniquement trop élevé.