Acheter Malarone : prix, posologie, informations

Malarone est un médicament mis au point pour prévenir et soigner la malaria, également dénommée paludisme, une maladie potentiellement mortelle, transmise par les piqûres des femelles des moustiques Anophèles. Il est largement prescrit aux voyageurs qui reviennent ou se rendent dans les pays endémiques d’Asie, du Moyen Orient, d’Amérique centrale, d’Afrique, des caraïbes et du pacifique où la lutte contre le paludisme est loin d’être gagnée.

Commander votre Malarone au meilleur prix

Achetez maintenant Malarone chez notre pharmacie partenaire. Prévenez, soignez ou protégez-vous du paludisme.

Composition, action et formes de Malarone

Boite de Malarone à acheter au meilleur prix chez notre partenaireMalarone est la dénomination commerciale d’une association médicamenteuse destinée à briser la résistance d’un des plus dangereux vecteurs du paludisme : Plasmodium falciparum. L’efficacité de ce remède n’a pas été mise en évidence contre Plasmodium vivax.

Composition

Ce remède doit son efficacité à l’action conjuguée de deux principes actifs : le chlorhydrate de proguanil et l’atovaquone. Le médicament contient aussi plus d’une dizaine d’excipients répartis entre le noyau (Magnésium stéarate (E572), Povidone (E1201), Cellulose microcristalline (E460), Hydroxypropylcellulose (E463), …) et le pelliculage (Macrogol, fer oxyde (E172), Titane dioxyde (E171). Hypromellose (E464), …).

Action

Cela dit, les deux principes actifs de ce médicament agissent de façon synergique à deux différents stades de la synthèse des pyrimidines de l’ADN du Plasmodium falciparum. Cela bloque la réplication de cet agent pathogène.

L’atovaquone empêche la circulation des électrons au sein du complexe du cytochrome bc1 des mitochondries de Plasmodium falciparum et amoindrit les capacités de chaque mitochondrie. Le proguanil potentialise l’action de l’atovaquone afin de diminuer considérablement les capacités de chaque mitochondrie du parasite. Toutefois, l’action principale du chlorhydrate de proguanil s’effectue par l’entremise du cycloguanil, son métabolite hépathique, qui perturbe la synthèse de la désoxythymidilate en inhibant la dihydrofolate réductase. Cette série d’action nuit au métabolisme des folates qui s’avèrent indispensables à la synthèse de l’ADN du parasite.

Formes

La Malarone est disponible sous deux formes :

  • Les grands comprimés associant 250 mg d’atovaquone et 100 mg de proguanil. Ces comprimés s’emploient chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 11 kg.
  • Les petits comprimés contenant 62,5mg d’atovaquone et 25 mg de proguanil. Ces comprimés de la Malarone pédiatrique s’utilisent chez les enfants de moins de 11 kg.

Posologie de la Malarone

Malarone est un antipaludique qui s’administre par voie orale. Les comprimés doivent être pris avec une boisson lactée ou un repas pour faciliter l’absorption de l’atovaquone. La posologie diffère avec le poids et l’âge du sujet et selon qu’il s’agit d’un traitement curatif de la malaria ou d’une prophylaxie.

Dormir avec une moustiquaire

Traitement curatif de la malaria (ou paludisme) à Plasmodium falciparum

  • Chez l’enfant de moins de 11 kg

Il faut donner quotidiennement 1 comprimé faiblement dosé 62,5 mg/25 mg (Malarone pédiatrique) pendant trois jours consécutifs, en respectant un intervalle de 24 h.

  • Chez l’enfant de 11 à 20 kg

On utilise la dose normale de Malarone (250mg/100 mg) à raison d’un comprimé par jour, à prendre pendant trois jours consécutifs. Il convient de respecter un espacement de 24 h entre deux prises.

  • Chez une personne de 21 à 30 kg

Il faut prendre deux (2) comprimés en une seule fois par jour, pendant 3 jours consécutifs avec un espacement de 24 h entre deux prises.

  • Chez une personne de 31 à 40 kg

La posologie recommandée est de trois (3) comprimés par jour en une seule prise quotidienne. Le traitement doit être conduit pendant trois jours consécutifs, en veillant à observer un espacement de 24 h entre les prises.

  • Chez l’enfant de plus de 40 kg  et chez l’adulte

Il faut prendre 4 comprimés de Malarone (250 mg/100 mg) en une prise quotidienne, pendant 3 jours d’affilé, en respectant un espacement de 24 heures entre deux prises consécutives.

Traitement préventif de la malaria (ou paludisme) à Plasmodium falciparum

Il est recommandé de débuter ce traitement préventif le jour du départ en voyage ou la veille. Le traitement préventif peut durer quelques jours ou jusqu’à 3 mois, au maximum. (NB : Même si le séjour se prolonge, il est déconseillé d’aller au-delà de cette durée.)

Il convient d’administrer un (1) comprimé de Malarone (250mg/100 mg) à l’enfant de plus de 40 kg ou à l’adulte. Pour les personnes pesant moins de 40 kg, il faut plutôt prendre un (1) comprimé de Malarone pédiatrique à une heure fixe chaque jour.

Il faut prendre le comprimé avec une boisson lactée ou au cours d’un repas pour faciliter l’absorption de l’atovaquone.

Contre-indications

Sauf avis médical contraire, la prise de Malarone est déconseillée aux personnes suivantes :

  • Les insuffisants rénaux sévères (avec une clairance de la créatinine < 30 ml/min).
  • Les insuffisants hépatiques sévères car il n’y a pas d’études permettant de déterminer la tolérance ou l’efficacité de ce traitement.
  • Les allergiques ou les personnes ayant développé une hypersensibilité au chlorhydrate de proguanil et/ou à l’atovaquone et/ou à tout autre excipient de ce médicament.

Il vaut mieux recourir à un autre traitement pour prévenir ou soigner un accès palustre chez ces catégories de personnes.

Interactions médicamenteuses

Risques liés aux interactions médicamenteuses

Comme toute substance médicamenteuse, les principes actifs de Malarone peuvent provoquer des interactions néfastes en cas d’association avec d’autres remèdes pharmaceutiques. On dénombre, à l’issue de diverses études, une association strictement déconseillée, une autre à prendre en compte et trois sont à surveiller.

  • Associations strictement déconseillée : Malarone – Rifabutine / Rifampicine

Les taux plasmatiques d’atovaquone diminuent de 34 % lorsque Malarone est pris concomitamment avec l’antibiotique rifabutine de la famille des Rifamycines. Ils baissent de 50 % en cas d’association avec rifampicine, un antibiotique de la même famille.

  • Association avec Indinavir : à prendre en compte

Administrer simultanément l’atovaquone et l’anti-VIH Indinavir peut provoquer l’inefficacité du second médicament car la concentration plasmatique minimale de celui-ci se trouverait réduite d’environ un quart (23%).

  • Association avec les anticoagulants oraux : à surveiller

L’association du Proguanil et d’un anticoagulant accroît significativement l’effet du second et le risque d’hémorragie. Il importe donc d’adapter la posologie de l’anticoagulant pendant et après la période d’administration de Malarone.

  • Association avec la tétracycline, la métoclopramide : à surveiller

Administré simultanément avec la tétracycline (antibiotique) ou la métoclopramide (neuroleptique), l’atovaquone enregistre une baisse significative de ses taux plasmatiques, lorsqu’il est pris à la dose habituelle. Cela dit, l’état du patient doit être régulièrement surveillé.

Précautions d’emploi

Il est préconisé d’arrêter le traitement préventif sept (7) jours après avoir quitté  la zone à risque. Lorsque des vomissements surviennent dans l’heure qui suit l’administration du médicament, il convient de le prendre à nouveau, à la dose habituelle. Les vomissements et les diarrhées ne compromettent pas la prévention, à condition de ne pas arrêter le traitement. Toutefois, il faut noter que le remède n’est pas indiqué pour le traitement curatif de l’accès palustre aigu, compliqué ou sévère. En cas de diarrhées trop importantes, et de vomissements prolongés, il est recommandé de recourir à un traitement alternatif. Une récidive de l’accès palustre consécutive à un traitement initial réussi par Malarone peut être associée à une résistance du Plasmodium, une situation qui suggère le recours à un autre antipaludique pour soigner efficacement l’accès palustre.

Effets indésirables

L’association Atovaquone – Proguanil  est utile pour combattre efficacement le paludisme chez l’homme. Mais, il peut parfois causer chez certaines personnes des effets indésirables de faible intensité et de durée limitée. Outre les diarrhées et les vomissements, des cas de céphalées, de nausées et de douleurs abdominales sont fréquemment signalés. La toux, le prurit, les éruptions cutanées, l’élévation des hormones hépatiques et l’anorexie sont d’autres maux indésirables observables au cours du traitement. Les spécialistes indiquent que l’atovaquone provoque souvent neutropénie, anémie, hyponatrémie et fièvre. La stomatite et l’hyperamylasémie sont d’autres effets qui surviennent rarement pendant le traitement.

Mise en garde

Des études ont montré que de faibles quantités de proguanil peuvent passer dans le lait maternel. C’est pourquoi, il est déconseillé de prendre Malarone en cas d’allaitement. Chez la femme en grossesse, la prise de ce médicament doit uniquement se faire sur avis médical.

Bloquer les moustiques

Que faire après avoir omis de prendre Malarone ?

Après omission de la prise quotidienne, il n’est pas recommandé de doubler la dose à la prochaine prise. Il est toutefois possible de poursuivre le traitement dès qu’on se rend compte de son oubli. En cas de doute, il faut demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Commander votre Malarone au meilleur prix

Achetez maintenant Malarone chez notre pharmacie partenaire. Prévenez, soignez ou protégez-vous du paludisme.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments