Les pilules coupe-faim sont-elles dangereuses ?

La progression fulgurante de l’obésité dans nos sociétés à conduit à l’émergence d’une multitude de solutions de perte de poids. A leur nombre, on compte les pilules coupe-faim, des produits souvent présentés comme des solutions miracles pour perdre du poids. Ces produits peuvent-ils efficacement aider ceux qui les prennent à perdre du poids ? Sont-ils tous sans danger pour la santé ? Une incursion dans leur sphère permet d’avoir une idée précise sur leur efficacité, leur innocuité ou leur dangerosité.

Deux différentes catégories

Deux catégories de pilules sont à distinguer parmi les coupe-faim, à savoir les produits soumis à prescription médicale obligatoire et les pilules en vente libre sur le comptoir des pharmacies. La première catégorie concerne des produits qui sont considérés par les autorités médicales comme des médicaments potentiellement vénéneux. Leur mise sur le marché répond à des procédures très complexes et très longues.

Ces produits sont examinés sous toutes leurs coutures avant d’être mis sur le marché. La seconde catégorie concerne les suppléments et les compléments alimentaires. Contrairement aux produits de la catégorie précédente, la mise sur le marché des suppléments et les compléments alimentaires ne suit pas la même procédure d’autorisation. La démarche pour l’obtention de l’AMM est relativement simplifiée pour ces produits.

Danger ou non ?

Efficacité des pilules coupe-faim

Il faut retenir que la méthode la plus efficace pour perdre du poids est un changement d’alimentation et de style de vie. Les produits vendus sur ordonnance ont une efficacité clinique prouvée, mais ils doivent être nécessairement associés à des efforts physiques et à une régulation de l’alimentation. Certains agissent sur la satiété, tandis que d’autres comme l’orlistat réduisent l’absorption de certains nutriments.

Les produits vendus sans ordonnance ont des efficacités très variables. Certains sont efficaces, tandis que d’autres n’ont d’efficacité que celle que leur prête la publicité. N’étant pas considérés comme des médicaments, leur fabricants peuvent étaler des allégations médicales sans crainte d’être poursuivis.

Dangers liés à la prise de pilules coupe-faim

La façon la plus saine pour perdre du poids est de faire de l’exercice physique et de manger moins. Les médicaments ne doivent qu’être un ultime recours. La prise de pilules coupe-faim peut avoir un sens pour les personnes souffrant d’obésité morbide, mais leur utilisation à des fins cosmétiques peut être extrêmement dangereuse.

Le danger concerne aussi bien les produits soumis à prescription médicale, que ceux qui sont vendus sans ordonnance. Le scandale Médiator permet de comprendre le danger que peut représenter une pilule coupe-faim. L’action des coupe-faim est très loin d’être entièrement maîtrisée et le danger est encore plus grand pour les pilules achetées sans ordonnance.

Des pilules coupe-faim

Alternative aux pilules coupe-faim

Il y a prise de poids lorsque la quantité de calories consommée est supérieure aux dépenses énergétiques de l’organisme. On peut perdre significativement du poids en soignant son alimentation. Cela passe nécessairement par une réduction des graisses et des sucres. Les fibres végétales renforcent l’impression de satiété. La consommation de pain et d’aliments aux céréales complètes peut grandement aider. Les pilules coupe-faim doivent être évitées dans la mesure du possible car la plupart des substances qu’elles contiennent ne font pas généralement partie du régime alimentaire normal.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments